L'art de la mode

L'art de la mode

...

Pour retourner au Fanzine L'ARTOCRATE

Coming-Out

ModePosted by Artocrate Tue, May 12, 2015 19:59:32
COMING-OUT!!!!

Coucou mes petits chats j’espère que vous allez bien et que je ne vous ai pas trop manqué!!! Quelle question bien sûr que si (bouh l’orgueilleuse!!).
Comme vous l’avez sûrement compris cette année encore nous avons toutes et tous chez l’Artocrate, couvert le festival IN &OUT, rencontre LGBT autour de la cinématographie gay et lesbien.

Pour cette 7ème édition, le thème était le « coming-out » (pour piqûre de rappel). Et qui dit coming-out induit forcément la phrase type que Brigitte balancera à votre mère le jour de la sortie du placard: « ben chérie en même temps tout le monde s’en doutait, ton fils était le seul à vouloir se déguiser en Blanche Neige le jour de carnaval ». (Si je vous dis cela c’est que c’était mon cas !!!)
Un coming-out est toujours très difficile à faire!! Ceci-dit il y a toujours des signaux qui mettent la puce à l'oreille.

Dans une société où les familles imposent aux enfants le genre mâle et femelle à travers les jouets, si fiston passe plus de temps à jouer à habiller les Barbie que fifille, il y a peu de chance que ce soit pour son adoration de la femme.

Perso moi a quinze ans j’expliquais déjà à ma petite sœur quels étaient les fondamentaux de la mode pour éviter le fashion faux pas!!!
Et quoi de mieux qu’une Barbie pour illustrer le tout. C’était donc moi qui choisissais les Barbies de ma sœur, je me souviens encore chez le marchand de jouets :
« Non pas celle-là elle est trop vulgaire, elle bien trop chichi ponpon ».
Ce qui aboutissait à chaque fois à la fabuleuse phrase de ma mère
« Mais laisse choisir ta sœur enfin les Barbies ce n’est pas pour les mecs !! »
Ce à quoi je répondais
« ouais mais elle n’a pas de goût ».
Exaspérée ma mère choisissait la vulgaire juste pour m’emmerder !! Pfff...

Fort de constater qu’il est difficile parfois d’avouer ses préférences de peur de finir comme COCO Chanel a son adolescence, c’est-à-dire sans parents avec une seul valise à la main, certains garçons utilisent tous les stratagèmes pour faire comprendre leur homosexualité sans avoir à le dire de vive voix. Et la mode est l’un des outils les plus radicaux.

Un jeune gay ou une jeune lesbienne, en quête de lui / d'elle-même, peut s'identifier aux appellations communautaire, tel que le queer, la folle ou la butch,.
En effet, si peu à peu votre fils acquière des pièces archi-mode mais uniquement dans la gamme féminine, ou inversement votre fille possède plus de baggy et de tee-shirt que votre fils, le message peut être interprété comme ceci.

Il faut dire que ce genre de looks over slims aux touches girly pour les garçons (photo1 tirée du site www.dallasvoice.com)

et over large aux touches masculines pour les filles (photo2 tirée du site www.autostraddle.com)

provoque le plus souvent un sentiment de malaise chez les parents.
Ça nous l’avons bien compris c’est pour cela que l’accentuons encore plus lors des repas de famille, car généralement tout le monde comprend le message, seul les parents s’obstinent à le nier!!

Ainsi viens la deuxième phase du fashion coming-out, la phase capillaire!!!

Souvent les filles optent sans grande surprise pour une coupe type brosse histoire d’envoyer les pieds. Encore une fois ce n’est pas parce que celle-ci est fan de Nathalie Portman, c’est juste qu’elle aimerait bien se la manger !!!
(photo3 tirée du site www.fearlessinbeijing.blog.lemonde.fr)

Quant aux garçons, c’est tout aussi radical, en number one la fameuse couleur blonde peroxydé car c’est ce qu’il y a de plus cliché et de plus interpellant, sans nul doute votre fils vous dit là : « hé oh je suis fan de Steevy !!! »
(Photo4 tirée du site www.printerest.com).

La troisième étape si vous n’avez toujours pas saisi le message reste les mots, mais là il vous sera très difficile de revenir en arrière ou de vous le cacher car ils raisonneront en vous comme le dernier tube de Kenji: Gitano!!

Bon, vous l'aurez-compris cet article allimente un peu les préjugés, tous les jeunes gays ne se transforment pas en folles et toutes les jeunes lesbiennes ne deviennent pas des butchs. Mais si vous ne restez pas à l'écoute de votre enfant, et que vous ne tentez pas de le comprendre, il risque fort d'en souffrir et là, la mode ne pourra rien y faire.
Bref, il existe donc une mode aussi pour le coming-out, certains l'utilisent d'autre pas et ça ne veut pas dire qu'il sont à côté de la plaque.

En parfaite continuité avec la chronique précédente, il est difficile de nier que la mode constitue un allié de taille lorsque nous devons nous exprimer de manière induite. J’ajouterais même à la formule PNL: 20% de non verbale et 80%
de verbale, bien 20% de vestimentaire.
Car même si nous prêtons peu d’attention parfois à notre tenue, ce qui en émane ne trompe jamais.
Exemple simple lorsque vous êtes habillé comme un sac cela traduit à 100% des cas un malaise ou un certain mal être. Alors ne niez pas l’évidence face à ce que vous voyez et passez directement au 80% de verbale cela évitera parfois les conflits et soulagera incontestablement les consciences!!

Photo5 tirée du site www.fromriotoparis.com

Des bisous JFord.